vendredi 20 mai 2011

Hyères 2011 : Léa Peckre


copyright Etienne Tordoir



copyright Etienne Tordoir



C’est la jeune créatrice française Léa Peckre, diplômée de la célèbre école de La Cambre à Bruxelles – dont est issu Olivier Theyskens –, qui a remporté le Grand Prix du Jury L’Oréal Professionnel pour la Mode décerné à l’occasion du Festival International de la Mode d'Hyères. Ce prix, doté de 15 000 euros, permet également à la gagnante de présenter un défilé lors des prochaines collections parisiennes, puisque L’Oréal Professionnel lui octroie aussi un espace de représentation (L’Académie, rue Royale) de même qu’une cabine coiffure.




copyright Etienne Tordoir



copyright Etienne Tordoir



Cette collection, qui est la collection de dernière année d’études de Léa Peckre, a déjà été accueillie avec succès puisqu’elle a été primée en Belgique à l’automne 2010 au cours du "Fashion Weekend" (présidé par Nathalie Rykiel) et qu’elle a déjà été exposée dans deux des boutiques Rue Blanche (à Bruxelles et Anvers) dans le cadre du "Rue Blanche Award" qui récompense l’élève de La Cambre distinguée pour son talent par la créatrice de cette marque.











Intitulée "Cemeteries are fields of flowers", la collection réalisée par Léa Peckre, qui a par ailleurs déjà travaillé chez Jean-Paul Gaultier, Givenchy et Isabel Marant, rappelle en réalité bien peu les cimetières dans leur aspect mortuaire, mais plutôt une nature endeuillée, un crépuscule automnal. Centrée sur des couleurs cuivrées et mordorées, alliant les reflets des sequins aux transparences de tissus ajourés, elle évoque un décor à la fois sculptural dans ses volumes et naturel dans ses matériaux et ses formes. On y retrouve ainsi une inspiration à la fois marine (la nacre), végétale (le bois et ses ramures), et minérale (les sculptures ornementales qui surplombent les pierres tombales).











Lors du défilé, les modèles apparaissent enfin comme autant de statues qui s’animeraient pour révéler leurs atours et tenter, brièvement, d’effacer la distance qui sépare la vie de la mort.

Aucun commentaire: